Publié dans Conseils

Raconter des histoires

Racontez des histoires à vos enfants… Dès leur plus jeune âge !

Prenons un premier exemple (tiré de mon expérience, cette fois, non pas d’orthophoniste mais de maman): la lecture du livre qui brille « Grenouille » (éditions Grund) avec un bébé de 9 mois.

Voici ce que je peux raconter, en sachant que je reste plus longtemps sur les pages particulièrement appréciées par bébé :

« Oh! Regarde la jolie feuille! Et là, la chenille [je pointe]! Elle se promène. Tu as vu, elle a plein de pattes [je pointe du doigt les pattes une à une]! [on tourne la page] Wahou! Le livre qui brille! Ça doit être une histoire sur un nounours! Tu as vu [je pointe] le joli nounours bleu? Boum boum boum! On entend le tambour [je montre le tambour]… Boum boum boum [je tape du doigt sur le tambour en même temps]! [on tourne la page] Mmmmh, miam miam, une bonne poire! Avant de la manger, il faut mettre son bavoir [je le pointe]! [on tourne la page] Oh! Les chaussettes et les chaussures [je pointe successivement]! C’est pour mettre sur les petits pieds [je touche les pieds de bébé]! [on tourne la page] Côa côa! Tu as vu la grenouille [je la montre]? Elle brille beaucoup dans le noir! Elle saute [je fais sautiller mon doigt sur l’image de la grenouille]! Oh, et à côté, on voit un parapluie [je pointe]! [on tourne la page] Driiiing! Le réveil sonne [je pointe]! C’est l’heure de se lever! On va enlever notre pyjama [je montre le pyjama]! Allez, hop! Le pyjama [je pointe]! [on tourne, c’est terminé] Et voilà, mon bébé, c’est fini! »

Attention : ceci est un exemple de ce que l’on peut raconter en regardant ce livre avec bébé, comme j’aurais pu dire mille autres choses à propos de ce même livre…

Laissez votre imagination et votre sensibilité parler ! Décrivez les images, montrez, pointez, faites des bruitages, produisez des onomatopées, des petits gestes/signes… Soyez le plus expressif possible, parlez avec beaucoup d’intonations!

Bref… Lancez-vous sans réfléchir !  

Je souhaitais vous proposer un second exemple, pour des enfants un peu plus grands (enfants en maternelle notamment), avec une autre histoire, celle de « La grenouille à grande bouche » (éditions Casterman) :

Là encore, vous pouvez raconter sans forcément lire mot à mot l’histoire. Dans ce livre, la grenouille rencontre différents animaux à qui elle demande ce qu’ils mangent. Lorsque vous lisez cette histoire avec votre enfant, vous pouvez interagir avec lui. Vous pouvez par exemple lui demander: « et toi, tu crois qu’il mange quoi, l’oiseau? » / « à ton avis, que mange la souris? ». Vous pouvez également réagir aux différentes réponses données par les animaux « Pouah! Mais c’est dégoûtant! Beurk! ». Vous verrez, vos enfants se prendront vite au jeu!

Pour les enfants lecteurs, n’hésitez-pas à conserver le rituel de la lecture d’histoire, le soir notamment ; si votre enfant souhaite lire lui-même, laissez-le faire. S’il a des difficultés, vous pouvez lire « voix dans la voix » avec lui, c’est à dire lire à voix haute en même temps que lui, en s’adaptant à sa vitesse de lecture. Cela l’aidera grandement, notamment pour les mots sur lesquels il accroche.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s